Les « Gafa » ont flambé en Bourse durant la crise

L’antitrust, seule limite aux Gafa ?

Google, Apple, Facebook et Amazon, qui ont flambé en Bourse durant la crise, pourraient se voir rattrapés par le politique et les lois visant à mieux les réguler.

Malgré la crise, les géants de la tech survolent les difficultés financières de façon presque indécente.
En pleine épidémie de Covid-19, les capitalisations boursières des Gafa ont tenu bon, lorsque la plupart des secteurs s’effondraient.

De quoi offrir à leurs principaux actionnaires la tête du classement des personnalités les plus riches du monde : 7 des 15 premières fortunes de la planète sont détenues par des fondateurs et dirigeants d’Amazon, Microsoft, Oracle, Facebook ou Google.

Un élément pourrait cependant venir perturber leurs plans : la politique.

Aux Etats-Unis comme en Europe, la menace plane sur les Gafa. Et les sujets de discorde sont nombreux. Du côté de Google, les outils publicitaires de vente en ligne, de cartographie, ou encore son système d’exploitation Android sont suspectés d’écarter toute concurrence.

Facebook est, quant à lui, visé pour sa gourmandise en matière de données personnelles, permise par sa position de leader mondial des réseaux sociaux.

Amazon se voit attaqué sur une utilisation des data fournies par les vendeurs tiers, pour mieux les concurrencer. Enfin, Apple doit répondre des commissions imposées aux applications tierces sur l’App Store, de la domination de son système de paiement Apple Pay, ou encore de la mise en avant de ses propres services – comme Apple Music – face à ses rivaux… lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons